Krama: le foulard du Cambodge

Le foulard Cambodgien traditionnel Krama Krama

Krama : Découvrez nos collections de foulards Cambodgiens

Chaque foulard Cambodgien des collections de Krama Krama est fabriqué artisanalement par notre atelier partenaire Krama Yu à Siem Reap au Cambodge et nous sommes fiers de ce lien qui nous unit. Ce travail effectué par les tisserandes qui sont formées par l’atelier et qui sont rémunérées équitablement comblera à coup sûr vos attentes. Vous pourrez ainsi arborer votre foulard khmer avec fierté pour un look tendance et éthique. Le krama, le nouveau must-have !

Le foulard cambodgien : le krama

Les origines précises du krama sont quelque peu confuses, il est donc très difficile de connaitre les raisons pour lesquelles ce foulard cambodgien est devenue un réel symbole au fil des générations, il fait partie intégrante de l’identité Khmère. Les Cambodgiens l’utilisent dans la vie courante, ce foulard offre l’opportunité de différencier les peuples (Vietnamiens, Laotiens, Thaïlandais, …).

Le Krama est emblématique et s’est imposé au sein des codes vestimentaires pour les enfants, les hommes et les femmes. Cette étoffe de coton est présente dans tous les milieux (urbains, ruraux). Pour les habitants, le Krama dispose d’une grande valeur, il accompagne quotidiennement les Cambodgiens dans leurs tâches. Le krama est un symbole pour le Cambodge mais aussi un héritage et la marque Krama Krama souhaite faire perdurer cet héritage de génération en génération aussi bien en France qu’au Cambodge.

tisserande atelier krama
krama angkor vat

Le foulard du Royaume du Cambodge : plus qu’un achat ou un souvenir social et éthique

Lorsqu’on nous demande s’il y a un objet ou un souvenir typique à ramener du Cambodge, nous sommes unanimes : vous devez ramener un krama, ce foulard traditionnel en coton (ou en soie) du Cambodge que nous aimons tant. Néanmoins si vous avez la chance de voyager au Royaume du Cambodge et des Khmers, essayez de privilégier les petits ateliers comme par exemple Krama Yu à Siem Reap avec qui nous collaborons. Ceux-ci sont souvent situés dans des petits villages aux alentours de villes plus ou moins importantes et plus ou moins touristiques.

Pourquoi privilégier ces ateliers et ne pas acheter son krama sur le marché de Siem Reap ou de Phnom Penh ? Le problème tout d’abord est qu’on ne connait pas la provenance du foulard krama vendu sur les étales des marchés, bien souvent ceux-ci sont fabriqués en usine (qui sont parfois détenues par des étrangers, vietnamiens et chinois notamment), l’objet perd alors de son côté authentique et artisanal. Ces kramas sont souvent bradés, le prix est parfois seulement de $2, c’est humainement impossible de faire vivre quelqu’un en proposant un prix aussi bas. Sans compter que la qualité est bien souvent inférieure au krama fait-main par une tisserande avec son métier à bois traditionnel.

A noter qu’en plus le fait d’acheter la production de kramas directement auprès d’un atelier vous permettra de découvrir les différentes étapes de la fabrication d’un foulard. Et ça, vous ne le verrez jamais sur le marché !

Questions/réponses à propos de nos foulards

Est-ce que vos foulards cambodgiens sont réellement fabriqués au Cambodge ?

Oui, chaque krama est fabriqué à la main avec un métier à tisser en bois traditionnel dans un atelier à côté de la grande ville de Siem Reap, dans le nord du Cambodge.

Vous pouvez retrouver le processus de conception de ces foulards Cambodgiens sur notre page : https://www.kramakrama.com/histoire-krama

Est-ce que les foulards sont tissés avec du coton Bio ?

Non, malheureusement nous n’utilisons pas encore de coton biologique pour le tissage de nos Kramas. Actuellement le coton bio est assez peu présent au Cambodge et le coût à l’achat est très élevé. Nous prévoyons néanmoins avec l’atelier de tissage, de créer une collection de quelques foulards avec du coton 100% bio au cours de l’année 2021.

En quoi aidez-vous les tisserandes ?

Notre collaboration avec cet atelier de tissage permet aux jeunes femmes Cambodgiennes de recevoir une formation professionnelle de tisserande et une rémunération plus élevée pour subvenir aux besoins de leurs familles (30% des tisserandes de l’atelier ont au moins 1 enfant et bien souvent toutes les générations d’une famille vivent sous le même toit).

L’atelier étant situé dans un petit village à côté de Siem Reap, cela permet aux femmes de ce village d’avoir un emploi près de chez elles. Leurs horaires de travail sont souvent aménagés pour leur permettre de garder leurs jeunes enfants.

Comment est effectué le reversement à l'école Sala Baï ?

A chaque fin d’année, nous reversons notre contribution à l’école Sala Baï et à l’ONG Agir Pour le Cambodge via la plateforme de dons HelloAsso. Il nous arrive également de faire des dons ponctuels en réponse à des besoins urgents de l’école (comme notamment au mois d’avril 2020 lors du début de la crise du Covid-19).